top of page

Actualités

A la découverte de la Chuplinais

Michel et Martine Kervarec ont accueilli les élèves de CM1-CM2 pour leur faire découvrir leur métier. Après avoir traversé les champs de bon matin, les élèves ont pu visiter l’exploitation et les multiples activités qu’elle abrite. Répartis en deux groupes, nos apprentis agriculteurs ont découvert d’une part l’élevage ovin, les poules et leur nouveau pondoir, ainsi que les pintades. D’autre part, ils ont exploré le potager et ont pu apprécier la diversité des légumes. Enfin, pour le plaisir des papilles, nos gourmands ont dégusté du pain et des brioches agrémentées de confitures locales et de miel : de quoi recharger les batteries avant de reprendre le chemin de l’école.


Les CM vous proposent ci-dessous leur article :




Il s’agit de nourriture, présente dans la brouette. Elle sert à nourrir les vaches. Elle est composée de lupin, une fleur bleue, du maïs, plusieurs sortes de céréales. Pour finir, des pois et du colza. Toutes ces céréales sont produites à la ferme de la Chuplinais.


Michel a planté des fleurs pour que les pucerons viennent de préférence sur les fleurs plutôt que sur les légumes. C’est un insecticide naturel. Ce sont des capucines. Ils gardent des légumes pour leur consommation. Ils en vendent au marché de Bréteil le samedi matin et le vendredi après-midi à Chavagne.


Les haies servent de coupe vent, elles permettent aux petits oiseaux de nicher. Ça sert aussi à éviter que les mauvaises herbes ne poussent. Michel a planté 1,4 km de haies avec l’aide de la Région Bretagne. Les haies sont plantées à la ferme de la Chuplinais au bord des champs. Il les a plantées l’année dernière.



Martine s’occupe des poules à la ferme de la Chuplinais à Chavagne. Les propriétaires sont Martine et Michel. Il y a 1200 poules. Chaque matin, Martine nourrit les poules. Les poules pondent un œuf toutes les 26 heures, chaque matin. Lorsque l'œuf est pondu, il est humide pendant 6 secondes, le temps qu’une fine pellicule protectrice s’installe. Après la ponte, les poules chantent. Elles dorment sur des perchoirs. Elles pondent dans des pondoirs. Actuellement, elles ne vont plus dehors à cause de la grippe aviaire. Les plus jeunes sont arrivés depuis 3 semaines.Elles vivent entre 2 et 5 ans. Martine doit leur apprendre à aller dans les pondoirs. Chaque matin, elle ramasse les œufs après les avoir triés. Elle laisse de côté ceux qui sont cassés ou sales car une maladie, la salmonelle peut s’y glisser.

Parfois, les poules sont gênées par des poux rouges, qui les démangent. C’est désagréable pour les poules.



Les petits veaux ne naissent pas à la ferme. Martine et Michel les achètent à un éleveur de Mordelles. Toutes les vaches et les veaux ont une étiquette qui leur sert de carte d’identité pour les reconnaître. Elle permet de suivre la vache pendant toute sa vie, de la ferme à l’assiette.

Les grandes vaches vont rester 2 mois dans l’étable et manger du maïs pour que leur graisse jaunisse, avant d’aller à l’abatoire. Martine et Michel leur font suivre un circuit. Ils passent de l’étable, vont dehors quand ils sont adolescents pour manger de l'herbe dans les prés. Ces prés ne permettent pas de cultiver des céréales. En plus, l’herbe ne coûte rien, alors que les céréales coûtent cher. De plus, les vaches participent à l’entretien des zones humides.

Quand les vaches sont plus grandes, elles sont plus craintives.

Комментарии


Articles Récents
bottom of page